Team building: motivation, productivité, et escape game ?

« L'union fait la force », «il y'a plus d'idées dans deux têtes que dans une », « se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite »… jolies citations n'est-ce pas ? Est-ce que cela ne vous donne pas envie d'envoyer, dès à présent, un message collectif à vos collègues pour que vous commenciez à « brainstormer » dans la joie et la bonne humeur sur ce projet que vous devez présenter ? Non ? Alors vous, il vous faudrait peut être une bonne session de TEAM BUILDING !



Voilà bientôt 40 ans que le team building est apparu aux Etats-Unis comme étant l'outil phare de management et de performance. Un outil apparemment qui résiste dans le temps et à toute épreuve. Le principe trouve son fondement dans la théorie de l'effet Hawthorne du professeur Elton Mayo. Ce dernier a réalisé de nombreuses expériences sur la productivité avec des groupes de salariés de l’usine qui prête son nom à sa théorie. Il est arrivé à la conclusion que « les résultats d’une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux, mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés ». Donc, les salariés étaient performants parce qu’ils savaient que quelque chose était attendu d'eux.


Qu'en est-il aujourd'hui, suffit-il de faire participer vos collaborateurs à une expérience unique (ou pas) pour qu'ils soient plus productifs ? Le team building se résume-t-il uniquement à l'expérience ? Et surtout sert-il uniquement à booster la performance ?


Le team building en 2022

Dans sa définition la plus littérale, le team building signifie « construction d'équipe ». Les entreprises y ont recours dans des contextes aussi divers que variés : une restructuration peut-être l'occasion de renforcer les liens de l'équipe, organiser une activité de team building après une fusion peut rassurer les employés, le retour d'une pause estivale est certainement le bon moment pour s'assurer de la motivation des collaborateurs...Quel que soit le motif, les objectifs sont souvent les mêmes : créer ou renforcer les liens entre les individus, éliminer tout conflit dans l'équipe et surtout travailler en cohésion pour être plus performant. Le team building serait donc l'outil à toute épreuve ?



Le couteau suisse des entreprises

Les activités n'ont de limites que l'imagination de leurs concepteurs et la loi ! Qu'il s'agisse de cours de cuisine, de sortie en forêt ou d'atelier de peinture sur céramique, tous les moyens sont bons pour amener les collaborateurs à travailler ensemble.

Mais le Parisien nous prévient : « Le team building, ce n'est pas que pour rigoler ». Des activités oui ! Mais qui ne doivent pas uniquement servir à « détendre l'atmosphère en entreprise ».


Arnaud Tonnelé auteur de la bible du Team Building, nous insurge de ne surtout pas oublier « la dimension des processus objectifs », et Will Schutz auteur de l'Elément humain, révèle que « pour qu'une équipe soit performante, il faut que ses membres osent se dire leurs peurs et leurs besoins et renoncent à avoir raison a priori ».

Donc le team building consisterait à s'amuser, sans avoir un objectif précis en tête et surtout en toute honnêteté ? Est-ce là que réside le secret ? Cela peut paraître un peu simpliste, mais en fait oui, le team building c'est effectivement tout ça à la fois. Mais il s'agit surtout d'un outil qui place le collaborateur au cœur de la stratégie de l'entreprise.


Le collaborateur demeure l'élément clé du Team Building

Les entreprises intègrent de plus en plus le salarié comme facteur clé de la stratégie d'entreprise. En effet, la cohésion d'équipe est plus que jamais un enjeu primordial. Les collaborateurs doivent prendre plaisir à travailler ensemble, ils doivent ressentir qu'ils construisent la même histoire, appartiennent à un tout et qu'ils prennent part à la construction de la culture d'entreprise.


Selon une étude de juin 2019 de Glassdoor, 75% des Français se disent prêts à quitter leur travail si la culture d'entreprise se détériorait*.

Le collaborateur a également besoin que les valeurs véhiculées par l’entreprise soient en accord avec les siennes. C’est la raison pour laquelle un pourcentage stupéfiant de 78 % des personnes examinera la réputation d'une entreprise en tant qu'employeur avant de postuler à un emploi (Link Humans : 10 reasons why employer branding is important).


Pour construire une équipe, l'organisation a d'abord besoin de construire sa culture, sa marque et d’afficher ses valeurs. Alors oui, mais comment construit-on une culture d'entreprise ? Une marque employeur ? Est-ce le choix de la meilleure photo de ce weekend d’équipe à Concarneau qui va faire la différence ? Cela pourrait faire l'affaire, mais il serait judicieux de poser la question aux principaux concernés.




La marque employeur, indissociable du Team Buiding

Selon un article des Echos de 2020, 90 % des salariés jugent essentiel ou important que leur entreprise donne du sens à leur travail et 85 % jugent essentiel ou important qu'elle leur permette de se sentir utile aux autres.

Nous comprenons donc qu’il ne s’agit pas uniquement des activités organisées le temps d’une journée ou d’un weekend. Il n’est pas non plus question d’un logo sympa ou d’un slogan qui marque les esprits, mais ce sont les principes qui forment le fondement de l’entreprise, de la façon dont vous prenez soin de vos employés et de vos clients.


Les principaux acteurs ici sont certes le management/direction, mais surtout les Ressources Humaines. Comme nous le rappelle le magazine Forbes dans son article « Comment créer une marque employeur forte et attirer de meilleurs candidats », Les RH sont à la pointe pour attirer de nouveaux talents et développer les talents actuels. Votre marque est renforcée (ou ruinée) par chaque interaction avec les RH et l'accent doit être mis sur la création d'expériences exceptionnelles pour les candidats et les employés.


Cette multitude d’études et de données nous apprend plusieurs choses. L'entreprise ne peut construire une équipe si d'une part, elle ne détermine pas en amont ce qu'elle attend de son équipe, ce qu'elle va lui apporter et surtout si elle n’accepte pas que chaque membre soit actif dans cette construction.


Le team building c’est, s’assurer que les collaborateurs présents dans l’entreprise, et ceux qui vont la rejoindre, se reconnaissent dans ce que vous souhaitez réaliser. Cela peut bien évidement prendre la forme d’évènements ponctuels, mais doit surtout se refléter dans votre culture d’entreprise et dans votre marque employeur.


Il est primordial pour l’entreprise de tout mettre en œuvre pour se rendre attractive auprès de potentiels candidats et de ses employés. Il ne s’agit pas de mettre en avant des atouts inexistants au risque de détruire toute la construction, mais mettre en exergue toutes les qualités qu’elle possède dont ses collaborateurs.


Le team building, ne serait-ce donc pas de travailler avec un groupe de personnes qu’on a choisie, dans une organisation qui apporte du sens à ce que nous réalisons et qui de temps à autre organise des parties d’escape game ?


*(Enquête internationale Glassdoor – échantillon de 5113 adultes – juin 2019)

0 vue0 commentaire
linkedin.png