[Vidéos décryptage] - Le storytelling peut-il sauver le soldat publicité ? Ou votre projet ?

Mis à jour : 2 juil. 2020




Le storytelling… En entreprise, dans la pub… Tout le monde en parle ou presque… Tout le monde en veut ou presque… Bref, le storytelling a la cote, et c’est tant mieux ! Reste à savoir ce que c’est d’un point de vue concret… Ce pourquoi on l’utilise en publicité. S’il va la sauver ? S’il est transposable et utile au monde de l’entreprise ? Décryptage, sans concession…

La publicité, c’est devenu ringard… en tout cas, il n’y a plus beaucoup d’adhésion…


Rien de neuf sous le soleil me direz-vous ? Et vous n’auriez pas tort… Dans les années 70 déjà, Michel de Certeau parlait de « braconnage culturel ». Dans notre cas, comment la publicité, si créative soit-elle, n’imposait déjà pas des codes « dominants » à un public « dominé », dans un pur modèle top-down. Mais que les publics se jouaient bel et bien de cette dernière, voire s’en réappropriaient les codes…


Aujourd’hui, rien n’a changé ! Le rapport de force est même très clairement inversé… Le public consommateur est exigeant, critique, voire donneur d’ordre. Et il ne manque pas de le faire savoir sur les réseaux sociaux… Une image de marque, une offre de services, un produit sont désormais soumis à l’approbation du public… et on bascule vite d’une innocente publicité à un terrain plus glissant, celui de la communication de crise !


Souvenez-vous du cas très parlant d’Uber… et plutôt bien ficelé, il faut l’avouer. La publicité devient communication de crise, et la communication de crise publicité…


Uber - « Avancer avec vous »

Et tout ça, pourquoi et comment ? Un contexte compliqué (que l’on connaît) et un bon storytelling pardi ! Si vous avez eu quelques frissons en regardant cette vidéo (ou toute autre forme d’émotion), c’est gagné ! Vous avez consciemment ou inconsciemment « adhéré », et le rapport de force est inversé…


Ce qui ne signifie pas que vous consommerez le service ou produit, mais l’enjeu n’est pas là 😉 Il est sur l’adhésion totale ou partielle, une forme de sympathie par rapport à la marque, via l’émotion suscitée…

Justement, le storytelling, kezaco ?


Le storytelling, c’est l’art de « raconter une histoire »… Bullshit? Malheureusement, non. Le storytelling obéit à des règles bien précises, et une méthodologie plutôt stricte. En tout cas, lorsqu’il est bien fait !


D’abord, il faut s’intéresser au marché et aux cibles sur ce dernier… Bref, SWOT, études quantitatives, resserrement sur des cibles spécifiques, réalisation de personae… Là, on est dans la partie « Marketing ». Pour vulgariser, à qui parle-t-on ? De quoi ? Comment ? Quels sont les bénéfices à magnifier ? Etc. Et là, vous disposez de la matière première, brute…

Après seulement vient la com’… Et là encore, on est loin de l’image fantasmée de la pub « cocaïnée »… La mise en storytelling, c’est de la méthodologie, de la rigueur et de la créativité ! Les « gens bien » s’inspirent de la littérature et du cinéma, et plus particulièrement de l’arc narratif.


Dans les grandes lignes, ça donne ça :